MENHIR DE LA PIERRE BONDE
>>
Accueil
>
A voir
>
MENHIR DE LA PIERRE BONDE
Corsept

MENHIR DE LA PIERRE BONDE

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Le menhir de la Pierre Bonde, haut de 2m70, s’élève au-dessus des prairies humides du marais Gédeau. Pitre de Lisle nous rapporte une légende qui lui est racontée par un cultivateur qui travaillait dans le champ voisin lorsqu'il visite le menhir : "Lorsque Gargantua construisait la Rochette (cromelech de Saint-Père-en-Retz), il revenait un soir, en portant une grosse pierre sur son épaule lorsqu’il trouva devant lui un ruisseau. Il voulut le sauter d’une enjambée mais pendant qu’il sautait, la pierre lui échappa. Elle se piqua debout dans le ruisseau, dont elle arrêta le cours. Petit à petit les eaux grossirent et formèrent le marais qu’on voit aujourd’hui, d’où son nom." Une autre variante existe rapportée par Chevas, il l'aurait entendu à Corsept lors d'une veillée : "Un jour dans le marais Gédeau, une jeune femme, prêtresse des îles, portait trois pierres. L'histoire ne dit pas pourquoi, mais sans doute pour expier une grande faute, car les pierres étaient très lourdes, comme on peut en juger. Une sous chaque bras, et la troisième sur la tête, elle cheminait lentement, lorsqu'elle rencontra une de ses soeurs qui après avoir entendu son histoire, lui répondit : -"Où que tu ailles, au bout de ta course, tu mourras" -" Alors, dit la pauvre prêtresse, si telle est ma destinée, à quoi bon prolonger ma peine ?" Et écartant les bras et penchant la tête, elle laissa tomber son triple fardeau. La prophétie fut accomplie, car la prêtresse mourut immédiatement. ​On peut supposer que la prêtresse venait de l'Île Saint-Nicolas, île qui selon la légende était habitée par des druidresses aux coutumes et aux moeurs cruelles.

Contact

La Combauderie
44560 CORSEPT

Météo