JARDIN DE LA MÉDIATHÈQUE JOSEPH ROUSSE
>>
Accueil
>
A voir
>
JARDIN DE LA MÉDIATHÈQUE JOSEPH ROUSSE
La Plaine-sur-Mer

JARDIN DE LA MÉDIATHÈQUE JOSEPH ROUSSE

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Venez profiter du jardin de la médiathèque pour une pause lecture en plein air !
Le jardin de la médiathèque Joseph Rousse est ouvert toute l'année. Quand il fait beau, la médiathèque propose des spectacles à ciel ouvert. Vous pouvez tout simplement venir lire un livre dans un transat et profitez de ce lieu pour rêver ! La médiathèque municipale porte le nom du poète, anthologiste, historien et homme politique Joseph Rousse (1838-1909). Celui-ci naquit le 12 février 1838 à La Plaine.  Il appartenait à une ancienne famille de marins, son père et ses deux grands-pères étaient capitaines au long cours. Bercé par les vieilles chansons de marins, son âme rêveuse le portait vers la poésie.   Licencié en droit, Joseph Rousse entra tout d'abord dans la magistrature. Il publie ses premières poésies en 1865 dans la Revue de Bretagne et Vendée. En 1866, sa santé l'oblige à séjourner au Croisic et à Pornic où il compose le recueil de poèmes Au Pays de Retz. La carrière politique de Joseph Rousse débute lors de son bref engagement journalistique. Républicain et conservateur, en octobre 1871, il est élu conseiller général républicain du canton de Pornic. Grâce à son intervention auprès de la propriétaire du terrain où est situé le tumulus des Mousseaux, celle-ci décide d’en faire donation à la ville de Pornic.   En 1872, Joseph Rousse est nommé juge au tribunal de Lannion. Il épouse, l'année suivante, Marie-Thèrèse Rousselot (fille d’un banquier nantais). Le couple aura quatre filles. C’est aussi en 1873, qu’il est nommé juge à Châteaubriant.   En 1874 il est réélu dans le canton de Pornic. En 1876, il échoue aux élections législatives en Loire-Inférieure dans l'arrondissement de Paimbœuf face à un royaliste, le comte de Juigné. Il renonce alors à toute carrière politique et s'associe avec ses beaux-frères de la banque nantaise Rousselot.   En 1891, Joseph Rousse, ruiné par la faillite de la banque Rousselot, obtient l'emploi de sous-bibliothécaire à la Bibliothèque municipale de Nantes. Il en devient le Conservateur en 1895. C’est d’ailleurs cette même année que Joseph Rousse publie son œuvre majeure : La Poésie bretonne au XIXe siècle. Il s’agit d’une étude sur l'art poétique breton de son siècle où le mysticisme de l'âme celte et le sentiment de la nationalité bretonne apparaissent comme les sources d'inspiration des poètes bretons de son temps. Il est aussi l'auteur de nombreuses études d'Histoire locale et de travaux généalogiques.   En juillet 1908, Joseph Rousse quitte ses fonctions à la Bibliothèque de Nantes. Il meurt à Paris chez son gendre le 10 mai 1909. Il repose avec son frère le peintre Adolphe Rousse dans le cimetière de Pornic. Sa présence au coeur de la vie locale et son oeuvre littéraire méritaient bien de donner son nom à la médiathèque de La Plaine-sur-Mer !

Contact

Rue des Ajoncs
44770 LA PLAINE-SUR-MER

Météo