Stèle et square à la mémoire de René Guy Cadou
>>
Accueil
>
A voir
>
Stèle et square à la mémoire de René Guy Cadou
Villeneuve-en-Retz

Stèle et square à la mémoire de René Guy Cadou

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Poète et écrivain, René Guy Cadou a été instituteur dans différentes écoles publiques de Loire Atlantique et du Pays de Retz, dont celle de Bourgneuf-en-Retz.
Un poète originaire du département Né à Sainte-Reine-de-Bretagne en 1920, René Guy Cadou (1920-1951) est mort à l'âge de 31 ans à Louisfert. Proche de Pierre Reverdy et de Max Jacob, il fut le créateur du mouvement poétique appelé l'École de Rochefort (Rochefort sur Loire, entre Loire et Layon). Tout jeune homme, le poète fut nommé instituteur suppléant dans cette petite ville de Bourgneuf-en-Retz, en 1941. Effectuant quelques remplacements, il y a enseigné quelque temps, à l’école du village. C'est à cette occasion qu'il avait prit pension à l'hôtel des parents Chiffoleau, la Boule d'Or. Il y retrouva ainsi leur fils Sylvain, un camarade du lycée Clemenceau de Nantes, qui devient son ami, et sera plus tard son éditeur. Ce sera le début de ses balades dans le pays de Retz. René-Guy Cadou, souvent accompagné par ses amis, découvre le marais Breton, la baie de Bourgneuf, le port de Collet. René Guy Cadou aime beaucoup la nature. Ses descriptions sont d'ailleurs très attachées à la campagne dans ses poèmes. C’est surtout son épouse, Hélène Laurent (1922-2014), qui le rattache définitivement au territoire. C'est le 17 juin 1943, que René Guy rencontre, à la gare de Clisson la jeune femme. Les deux amants, tombés sous le charme l’un de l’autre, engagent une longue correspondance.  Elle lui fait découvrir la commune de son enfance, La Bernerie-en-Retz, où ils passent leurs vacances. Déjà enfant, René Guy Cadou passait ses vacances sur la Côte de Jade, à Pornic, dans la maison du jardinier de Monval, que sa grand-mère paternelle louait l’été. Un hommage à l'initiative de ses amis poètes Sa disparition en 1951, des suites d'un cancer, en pleine gloire, a provoqué un réel émoi dans le pays de Retz. Une vie trop brève, pour un homme dont la poésie mêlait des thématiques liées à la nature, à la fraternité et à l’amour, mais aussi à la mort. Son style poétique, hors des modes, pour celui qui montrait  farouchement un désir de ne pas monter à Paris, a sensiblement marqué ses contemporains. Ses amis poètes ont eu l'idée d'élever ce petit monument en sa mémoire. Cette stèle est constituée d'une pierre granitique prenant l'aspect d'un menhir. Ce dernier porte en sculpture le médaillon du poète fait en bronze. Par décision municipale de février 1964, le square dans lequel elle a été installée (en 1971) porte également son nom. Ce petit jardin, entouré de maisons basses, est situé à proximité de l'ancien hôtel de la Gare, où il était d'abord descendu, avant l'hospitalité des parents de son ami Sylvain Chiffoleau.

Contact

Rue des Puymains
Bourgneuf-en-Retz
44580 VILLENEUVE-EN-RETZ

Météo