LE VILLAGE DU PILON
>>
Accueil
>
A voir
>
LE VILLAGE DU PILON
Cheix-en-Retz

LE VILLAGE DU PILON

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Le village du Pilon est un lieu de passage très ancien, fréquenté par les pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques-de-Compostelle.  
La Croix de Sainte-Apolline Au Moyen Âge, les pèlerins pouvaient faire une halte dans la chapelle dédiée à sainte Apolline. Cette vierge martyre d'Alexandrie, brûlée vive au IIIème siècle, était invoquée par les fidèles pour les maux de dents, sans soute parce qu'elle avait eu la mâchoire brisée au cours de son supplice. La chapelle était positionnée sur le coteau, près du Tenu, sur un embranchement du vieux chemin (voie romaine) à la route actuelle menant au village du Pilon. Celui-ci était fort fréquenté par les pèlerins bretons qui traversaient la rivière. Cette vieille chapelle était une de leurs étapes sur la route pour rejoindre la voie de Tours menant en Galice. En 1863, la famille Brillaud de Laujardière décide d'ériger, en haut du village de Pilon, une croix en souvenir de l'ancienne chapelle Sainte-Apolline disparue, à l'embranchement des deux routes de Cheix et du Pellerin. Les processions de rogations y faisaient station. Les rogations correspondent aux trois jours qui précèdent l'Ascension. Prières, chants, processions devaient favoriser la prospérité des moissons. Construite en granit, la "Croix de Sainte Apolline"est le seul calvaire de pierre que possède Cheix-en-Retz. La bénédiction eut lieu le 17 mai 1863 . Son socle portait l’inscription, de nos jours difficilement lisible, "A la Gloire de N.S.J.C [Notre Seigneur Jésus-Christ] et en l’honneur de Sainte Apolline - Mai 1863." Le pont du Pilon A l'origine, le bac de Pilon était le seul passage charretier (lien entre voie publique et terrain privé) pour aller de l’autre côté de l’Acheneau, sur le territoire de Rouans ou de Port Saint-Père. Ainsi, les habitants de la Tancherie et du bourg de Cheix, ayant leurs marais de l’autre côté de la rivière, devaient passer leurs fourrages en bateau. Le village s'est développé le long de l'antique voie romaine conduisant du Pellerin à Bourgneuf. Ce n'est qu'au cours de la seconde partie du XIXème siècle que le pont du Pilon, remplaçant le gué au bas du village, a été construit et va permettre de traverser le Tenu. Le pont fut construit, sur l’initiative du Comte Pelet de Lautrec (propriétaire du château de Briord, et qui devint maire de Port-Saint-Père). Les études débutèrent en 1863, après des sondages exécutés l’année précédente. Trois projets furent proposés, et c'est celui optant pour un pont en pierre à trois arches qui fut retenu, vraisemblablement pour assurer un meilleur débit des eaux. Pour précision, concernant les travaux : Il fut décidé de construire le pont sur une déviation de la rivière, creusée sur la rive de Port Saint-Père, à environ 80 mètres de l’ancien cours. Les travaux commencèrent en 1865. La construction dura quatre ans. Les moellons provenaient des carrières de granit de Nantes (Chantenay). Le coût final, calculé en 1869, se montait à 62463 francs. Les investissements devaient être amortis par le maintien d’un péage pendant 26 ans.   Au Pilon, la vallée du Tenu est plus étroite, c'était le lieu idéal pour l'implantation de moulins à eau, qui ont notamment perturbé l'écoulement des eaux pendant plusieurs siècles.

Contact

Pilon
44640 CHEIX-EN-RETZ

Météo